Courtier horticole

Le guichet unique pour les professionnels de l'horticulture

En savoir plus

HERBORISATION sur les berges du fleuve Saint-Laurent, Domaine Joly-De Lotbinière

Bonjour à tous,

Je vous présente aujourd’hui la deuxième partie de mon exploration botanique à Pointe-Platon. Cette partie est une continuité de l’infolettre 20141008.

Bidens cernua L. 1753
Le bident penché
Nodding Bur-Marigold

Le bident penché appartient à la grande famille des Astéracées. Ses feuilles sont étroites, lancéolées, opposées et dentées. Sans pétioles, elles sont soudées à la tige. Elles mesurent au-dessus de 15 cm (6 po) de longueur. Les fleurs sont composées de huit pétales jaunes avec une encoche au bout des pétales. Parfois, il manque une ou deux pétales. Elles mesurent de 1,5 à 4 cm (½ à 1½ po) de diamètre. La fleur hoche la tête en prenant de la maturité, ce qu’évoque son nom commun de bident penché. Le plant peut atteindre 30 à 90 cm (1 à 3 pi) de hauteur.

bident penche_Rock Giguère

NOTE : Je voudrais remercier tout particulièrement monsieur Frédéric Coursol, botaniste au Jardin botanique de Montréal, à la Division recherche et développement scientifique pour son aide dans mes infolettres plus «botaniques». Sans lui, je n’aurais pu par exemple identifier précisément mes photos afin de pouvoir mieux comprendre ce monde complexe qu’est celui des bidents.

Bidens eatonii Fernald 1903
Le bident d’Eaton
Eaton’s Bur-marigold

Cette espèce est en péril au Québec, car son habitat est restreint et les plants sont écrasés par le passage de véhicules motorisés dans son habitat. Elle est donc rare. Quand monsieur Frédéric Coursol a identifié ma photo, ma fierté de photographe a atteint les plus hauts sommets. Après, la gentiane de Victorin, c’était mon deuxième trophée botanique annuel en 2014.

bident penche_Rock Giguère

Le bident d’Eaton poussent dans les zones intertidales d’eau saumâtre et d’eau douce du fleuve Saint-Laurent, comme le bident hyperboréal. Au Québec, il est présent sur les grèves intertidales, de L’Ilest-sur-Mer, dans le comté de L’Islet, jusqu’à Grondines, dans le comté de Portneuf.

Cet astéracée est une plante herbacée annuelle qui peut atteindre 20 à 60 cm (8 à 24 po) de hauteur. Elle fleurit en août et en septembre. Le bident d’Eaton produit des capitules très petit de fleurs jaunes aux rayons nuls. Ses feuilles sont opposées et dentées.

Le nom de l’espèce de ce bident honore probablement le botaniste étasunien Alva August Eaton né au New Hampshire (1865-1908) et qui a travaillé pour le Ames Botanical Laboratory à Eaton au Massachusetts.

Cette plante a été décrite en 1903 par le botaniste étasunien Merritt Lyndon Fernald (1873-1950), né à Orono au Maine. Il fut conservateur de l’herbier Gray d’Harvard de 1915 à 1936. En 1938, il a été nommé docteur honoris causa par l’Université de Montréal. Il a reçu plusieurs récompenses comme la médaille de la Société Marie-Victorin par l’Institut botanique de Montréal en 1949. Même une réserve écologique du Québec a été nommée à son nom. Il s’agit de la réserve écologique Fernald qui assure la protection d’une partie de l’imposant versant nord des monts Chic-Chocs. Fernald a exploré plusieurs territoires du Québec et a révélé leur richesse.

DES DOCUMENTS D’INTÉRÊT :

►PLANTE, Stéphane. Étude biosystématique du genre Bidens (Asteraceae) au Québec : espèces rares et taxons voisins. Université Laval, Faculté de foresterie et de géomatique, département des sciences du bois et de la forêt, mars 2001, 152 p.
Le document est accessible à l’adresse suivante : http://www.collectionscanada.gc.ca/obj/s4/f2/dsk3/ftp05/NQ61237.pdf

►BROUILLET, L., BOUCHARD, D. et COURSOL, F. Les plantes menacées ou vulnérables et autres plantes rares de l’estuaire fluvial du Saint-Laurent entre Grondines et Saint-Jean-Port-Joli. Université de Montréal, Institut de recherches en biologie végétale, Herbier Marie-Victorin, janvier 2004, 86 p.
Le document est accessible à l’adresse suivante :
http://www.cdpnq.gouv.qc.ca/pdf/pmv%20est_flu_final.pdf

Bidens frondosa L. 1753
Le bident feuillé, le bident feuillu, le bident à fruits noirs
Devils Beggarticks, Common Bur-Marigold

Cette plante herbacée de la famille des Astéracées est indigène au Canada et aux États-Unis. Elle s’est naturalisée en Europe où elle est considérée comme une plante envahissante. Le bident feuillé est très présent sur les grèves du fleuve Saint-Laurent et dans la plupart des lieux humides. Cette plante annuelle, au port bien dressé, est fortement ramifiée et peut mesurer de 60 à 100 cm (24 à 39 po) de hauteur. Ses tiges sont souvent pourpres. Ses feuilles opposées, aux marges dentées, sont composées de 3 à 5 folioles. Le bident feuillé fleurit d’août à septembre. Ses fleurs tubulées jaune orange, aux rayons absents, sont regroupées en capitule.

bident penche_Rock Giguère

Bidens frondosa L. 1753

Bidens hyperborea Greene 1901
Le bident hyperboréal
Estuary beggarticks

Le bident hyperboréal appartient à la famille des Astéracées. Le nom de l’espèce, hyperborea, évoque les Hyperboréens qui était un peuple, dans la mythologie grec, qui «vivait au-delà des souffles du froid du nord», personnifié par le dieu Borée.

Ce bident est présent en Amérique du Nord dans les eaux douces ou saumâtres des estuaires, de la Baie James jusqu’au nord du Massachussetts. Il occupe généralement la partie inférieure du littoral, donc un milieu très humide soumis aux marées quotidiennes. Il partage l’habitat du bident d’Eaton (Bidens eatonii), le long du Saint-Laurent, même s’il en est distant génétiquement. Les deux espèces sont donc sympatriques au Québec.

Ce bident charnue fleurit à la fin de l’été et au début de l’automne. Il donne alors des fleurs teintes de jaune, légèrement orangé. Les capitules du bident hyperboréal mesurent environ 2 cm (¾ po) de diamètre et sont généralement dressés. Ils sont souvent dotés de petits rayons jaune pâle alors que les capitules sont dépourvus de rayons chez le bident d’Eaton. Ses feuilles arborent quelques petites dents et sont plus ou moins pétiolées. Le plant peut atteindre entre 10 à 70 cm (4 à 28 po) de hauteur.

bident penche_Rock Giguère

Ici on voit que le plant est isolé. Dans la photo qui va suivre à la prochaine page, le plant de bident hyperboréal côtoie un bident d’Eaton. En plus, la morphologie du plant est différente la plante formant un coussin sur le sol.

On aperçoit une partie d’un plant de bident d’Eaton à gauche d’un plant de bident hyperboréal.

bident penche_Rock Goguère

Mentha canadensis L. 1753 (Syn. Mentha arvensis subsp. borealis (Michaux) Roy L. Taylor & MacBryde 1978)
La menthe du Canada
American Wild Mint, Canadian Mint

La dénomination botanique que j’ai attribuée à cette plante provient des banques de données de The Plant List et de GRIN. Le réseau Canadensys lui attribue le nom de Mentha arvensis subsp. borealis (Michaux) Roy L. Taylor & MacBryde 1978. Ce dernier sera contacté par monsieur Coursol pour réviser la situation. La menthe du Canada fait partie de la famille des Lamiacées. Cette plante herbacée vivace est originaire des régions tempérées et tropicales de l’Asie, ainsi que du Canada et des États-Unis. La menthe du Canada, que l’on retrouve entre autres sur les rivages du fleuve Saint-Laurent est la seule menthe indigène de l’Amérique du Nord. Elle fleurit de juillet à septembre. Cette menthe produit à l’aisselle des feuilles des sphères complètes ou partielles de fleurs bleuâtres, rosées ou légèrement violacées. Ses feuilles vert clair et dentées sont opposées et aromatiques avec un parfum de menthol. Ses tiges sont carrées. Le plant peut atteindre 10 à 45 cm (4 à 18 po) de hauteur. La menthe du Canada pousse au soleil ou à la mi-ombre, dans un sol humide.

Mentha canadensis-Rock Giguère

Laportea canadensis (L.) Wedd. 1854
La laportée du Canada, l’ortie du Canada
Canada Nettle, Wood-neetle

Cette plante de sous-bois humide fait partie de la famille des Urticacées. On retrouve aussi cette plante le long des cours d’eau. Elle est originaire de l’Amérique du Nord. Les feuilles et les tiges portent des poils urticants. La laportée du Canada arbore de grandes feuilles dentées et alternes qui peuvent mesurer 15 cm (6 po) de longueur et 10 cm (4 po) de largeur. Elle donne en été de minuscules fleurs. Les fleurs femelles sont verdâtres et les fleurs males sont de blanches à vertes. Son fruit est foncé et sec. Le plant peut atteindre de 30 à 150 cm (1 à 5 pi) de hauteur. Son port est érigé.

Laportea canadensis_Rock Giguère

Ici, la plante est en graine.

Equisetum fluviatile L. 1753
La prêle fluviatile, la prêle des cours d’eau, la prêle aquatique
Water Horsetail

Cette plante herbacée vivace fait partie de la famille des Équisétacées. On la trouve tout le long de la zone tempérée de l’hémisphère nord. Elle produit des tiges annelées vert foncé, qui peuvent mesurer entre 2 à 8 mm de diamètre. Ces tiges, finement striées, peuvent atteindre entre 30 à 90 cm (1 à 3 pi) de hauteur. Elles sont creuses à l’intérieur. La distance entre les entrenoeuds est d’environ 5 cm (2 po). La prêle des cours d’eau pousse le long des rives ou en eau peu profonde. Elle se reproduit principalement de façon végétative par ses rhizomes. Elle peut aussi se reproduire par des spores.

Equisetum fluviatile_Rock Giguère

Toxicodendron radicans (L.) Kuntze 1891(Syn. Rhus radicans L. 1753)
L’herbe à puce, le sumac grimpant, le sumac vénéneux
Poison Ivy

Cette plante invasive, surtout connue sous son nom vernaculaire d’herbe à puce, est commune au Canada et aux États-Unis, mais aussi en Russie, en Chine, au Japon, aux Bahamas, aux Bermudes et au Guatemala. Elle appartient à la famille des Anacardiacées.

Herbe a puce Herbe a puce

Ses feuilles sont composées de trois folioles pointues.

Le toxicodendron produit des fleurs blanches ou vertes qui sont suivies de petites baies jaune terne verdâtre.

Le nom du genre est issu en partie du mot grec toxicos, qui signifie poison recouvrant les flèches. Il rappelle donc que toutes les parties de l’herbe à puce renferme une résine toxique très puissante qui entraîne des démangeaisons et des éruptions cutanées, appelées dermatites, si on vient en contact avec cette substance. Plusieurs endroits situés près du fleuve Saint-Laurent, comme le Domaine Joly-De Lotbinière, sont au prise avec des colonies d’herbe à puce.

C’est un arbuste qui adopte plusieurs ports : rampant, dressé ou grimpant. C’est donc une plante très variable. La forme rampante, la plus commune, peut mesurer entre 10 à 80 cm (4 à 32 po) de hauteur. Ses feuilles sont composées de trois folioles pointues. L’herbe à puce produit des fleurs blanches ou vertes qui sont suivies de petites baies jaune terne verdâtre.

Vitis riparia Michx. 1803
La vigne des rivages, le raisin sauvage, la vigne sauvage
River Bank Grape, Frost Grape

La vigne des rivages est la seule vigne sauvage qui poussent au Québec. Elle est native du Canada et des États-Unis et fait partie de la famille des Vitacées. Cette plante grimpante vivace et vigoureuse se développe dans les sols frais, humides et même détrempés, comme sur la bordure du fleuve Saint-Laurent, des rivières et des lacs.

Vigne de rivage Vitis riparia Michx_2

Ses tiges à vrilles s’agrippent sur des supports tels des arbres, des arbustes, des falaises rocheuses et les clôtures le long des routes. Cette vigne produit des fleurs de couleur verdâtre en juin qui sont suivies par des petits fruits bleu noirâtre. Les feuilles sont généralement trilobées. Le plant peut atteindre 6 à 10 m (20 à 32 pi) de hauteur, parfois plus. Cette plante, rustique jusqu’en zone 2, peut être utilisée pour la revitalisation des berges.

Maianthemum stellatum (L.) Link 1821
Le maïanthème étoilé, la smilacine étoilée
Starry False Lily of the Valley, False Solomon’s seal

Maianthemum signifie «fleur de mai», évoquant ainsi le fait que la floraison des plantes de ce genre survient à la fin de mai ou au début de juin. Le maïanthème étoilé est indigène au Canada, aux États-Unis et au nord du Mexique. Il aime particulièrement les sites humides, légèrement ombragés. La plante arbore des feuilles étroites vert gris, généralement elliptiques. Le plant, au port délicatement arqué, peut mesurer entre 25 à 50 cm (10 à 20 po) de hauteur. Le maïanthème étoilé donne au printemps des petits fleurs parfumées, blanches à blanc crème, en forme d’étoile. Les fleurs sont regroupées en épi qui peuvent mesurer 2 à 10 cm (1 à 4 po) de longueur. Les fleurs sont suivies par des baies verdâtres rayées de noir. Ensuite, les fruits tournent au rouge et au noir. Cette plante est rustique dans les zones 3 à 7.

Dans une prochaine infolettre, au printemps prochain ou à l’été, je vous montrerai la magnifique floraison de cette plante. J’ai des photos des fleurs de cette plante, mais je veux vous présenter une floraison du Domaine, probablement au même endroit où j’ai pris les photos ci-dessous.

Les fleurs sont suivies par des baies verdâtres rayées de noir.

Ensuite, les fruits tournent au rouge et au noir.

Rock Giguère
2014-11-18